);

Pourquoi Escales de Rêves ?

L’histoire débuta au moment où je décidais enfin de me reprendre en main, suite à une douloureuse séparation qui fut aussitôt suivie par un abandon de mes enfants. Las de me morfondre et de me remettre sans cesse en question, je me devais de trouver un exutoire et quelque chose qui puisse me redonner goût à la vie. C’est de là, qu’est ainsi née l’idée de réaliser ce rêve qui n’a cessé de m’animer : Acquérir un bateau et tout laisser derrière moi pour naviguer le long des flots de France. L’acquisition ne se fût pas sans embûches, mais avec l’aide d’un ami, je finis par trouver ma perle rare que je prénommais Miroslava-lyne.
Les jours passèrent et j’appréciais chaque instant que je passais à sillonner les fleuves à bord de ma péniche. Cependant, en octobre 2005, mon idylle fut stoppée net par un incendie qui se déclencha à cause d’un court-circuit. Dévastée par les dégâts occasionnés mais loin de vouloir baisser les bras, j’entrepris de le rapatrier à mon domicile afin de le remettre sur pied.
Une fois installée au milieu de mon jardin, je n’allais pas tarder à affronter ce nouveau défi que la vie me réservait qui était de retaper ma péniche, et ce sans bénéficier d’aucune aide.
Seulement, j’étais loin d’imaginer que ce challenge n’allait pas être le seul auquel j’aurai à faire face. En effet, c’est après avoir été victime d’une chute dans la calle du bateau survenue en septembre 2008, que la nouvelle tomba après une série d’examens réalisée un mois plus tard: J’étais atteinte d’un cancer. Cependant, je fis malgré tout totale abstraction de cette terrible nouvelle apprise le jour même du baptême d’un de mes petit fils ,et me rendis à la cérémonie.
Etant toute seule à surmonter cette maladie, je retrouvais le réconfort et le soutien auprès de ma communauté de Facebook, à qui en guise de remerciement, j’ai réalisé une vidéo (voir dans la partie remerciements) pour leur prouver mon éternelle reconnaissance.
Grâce à ces derniers et cette volonté toujours omniprésente de réaliser mon rêve, la force me gagna de nouveau et je pus continuer à remettre ma péniche en état malgré mon état qui ne me le permettait toujours pas. Mes nombreux séjours à l’hôpital ne se comptaient plus entre les multiples chutes engendrées lors de mes travaux et les incessantes opérations dues à ma maladie. Ceci explique le retard pris par les travaux et ce pourquoi je sollicite aujourd’hui de l’aide.
Au bout du compte, ces séjours prolongés en clinique m’ont fait prendre conscience d’une chose on ne peut plus importante qui allait donner un nouveau tournant à mes ambitions: Mon rêve n’allait plus seulement m’être uniquement destinée, mais je projetais dès lors aussi de le partager avec des personnes à la santé fragile qui n’ont pas la chance de vivre ces moments, ainsi qu’aux personnes dont les moyens ne le permettent toujours pas. Qui mieux que moi serait à même de les comprendre dans leur lutte contre la maladie et leur besoin de trouver une échappatoire à celle-ci ? Pourquoi n’auraient elles pas aussi le droit de vivre ces instants d’évasion et de découverte enrichissante?
De cette idée, émergea ainsi Escales de rêves…